Recommandations gouvernementales

Préambule

Ces recommandations nationales, bien qu’officielles, peuvent être éloignées des consensus scientifiques en vigueur. En effet, elles gardent un aspect politique et les considérations strictement nutritionnelles et liées à la santé peuvent être pondérées et orientées par le contexte spécifique de chaque pays : poids de certains secteurs économiques, conflits ethniques, habitudes alimentaires et culturelles, accès plus ou moins important aux médicaments et aux compléments alimentaires, modes alimentaires, équipements électroménagers disponibles, etc.

Afrique

Afrique du Sud, Bénin, Ghana, Île Maurice, Kenya, Namibie, Nigéria, Seychelles, Sierra Leone et Tanzanie.

Amérique du Nord

Canada, États-Unis et Mexique.

Amérique latine et Caraïbes

Antigua-et-Barbuda, Argentine, Bahamas, Barbade, Belize, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, Dominique, Équateur, Grenade, Guatemala, Honduras, Jamaïque, Salvador, Panama, Paraguay, Pérou, République dominicaine, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Uruguay et Venezuela.

Asie

Bangladesh, Cambodge, Chine, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Japon, Malaisie, Mongolie, Myanmar, Népal, Philippines, Sri Lanka, Thaïlande et Vietnam.

Europe

Albanie, Allemagne, Autriche, Belgique, Bosnie Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Géorgie, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Macédoine du Nord, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Slovénie, Suède et Suisse.

Moyen-Orient

Afghanistan, Arabie Saoudite, Émirats arabes unis, Iran, Israël, Liban, Oman, Pakistan, Qatar et Turquie.

Océanie

Australie, Fidji et Nouvelle-Zélande.