Accompagner la démocratisation des alimentations saines et durables.

Intervention de l’Onav à l’Assemblée nationale dans le cadre de la journée sur l’avenir des menus végétariens dans la restauration collective

La journée sur l’avenir des menus végétariens dans les cantines scolaires se tiendra le 26 janvier 2023 à l’Assemblée nationale.

Présentation

En novembre 2018, la loi EGAlim a acté la mise en place à titre expérimental d’un menu végétarien dans la restauration scolaire au moins une fois par semaine, à compter de novembre 2019 et pour une durée de deux ans. En juillet 2021, cette mesure a été pérennisée par la Loi climat et résilience.

Dans un rapport de novembre 2021, l’Anses a été plus loin et a donné son feu vert aux menus végétariens quotidiens dans les cantines scolaires. L’Anses indique que proposer davantage de repas végétariens dans les cantines scolaires, voire l’intégralité, “ne modifie pas le niveau de satisfaction des apports en nutriments”.

De nombreuses villes (plus de 200 en février 2021) proposent déjà des menus végétariens quotidiens pour réduire leur impact environnemental et faciliter l’accueil des enfants ayant une alimentation végétarienne, flexitarienne ou confessionnelle, mais la possibilité de servir une option végétarienne quotidienne dans les cantines du premier degré (écoles maternelles et primaires) pourrait être remise en cause par un futur arrêté ministériel.

Organisée par Greenpeace et la députée Francesca Pasquini, cette journée d’information et d’échanges sera consacrée à l’avenir des menus végétariens dans la restauration collective.

Intervenant·es


Sarah Bienaimé, chargée de plaidoyer chez Greenpeace.

Sébastien Demange, médecin spécialiste en médecine générale et membre du conseil scientifique de l’Onav.

Gautier Chapuis, adjoint au maire de Lyon.

Yves Jégo, ancien ministre et conseiller municipal de Montereau-Fault-Yonne.

Sur le même thème