Étudier, promouvoir, coordoner et informer sur les alimentations végétales et la santé.

La médecin et pédiatre Alessandra Redondi rejoint l’Onav en tant que correspondante étrangère en Belgique

Alessandra Redondi

Nomination

Nous sommes heureux d’annoncer que la médecin et pédiatre Alessandra Redondi rejoint l’Onav en tant que correspondante étrangère en Belgique.

Dr Redondi, pouvez-vous vous présenter ?

Le voyage, la découverte et les défis sont certains des ingrédients de ma carrière, mais pas seulement. Après mes études de Médecine à Rome, ma formation en médecine tropicale à Anvers m’a permis de m’engager durant 7 ans avec Médecins sans frontières. Je me suis ensuite installée en Belgique où je me suis formée en Pédiatrie et Néonatologie.

La nutrition a toujours été un élément important durant toutes ces années d’activité mais c’est seulement quand je me suis rapprochée personnellement de l’alimentation végétarienne et végétalienne que j’ai découvert de ne pas avoir été suffisamment formée. J’ai ainsi réalisé en mai 2021 un Master en nutrition et diététique végétarienne à l’Università Politecnica delle Marche. Je suis une passionnée de cuisine et, dans mon cabinet en Belgique, j’essaie de partager avec les familles de bonnes recettes et des informations nutritionnelles fiables.

Quel était le sujet du travail de fin d’étude de ce Master en nutrition et diététique végétarienne ?

Pour mon dernier Master, j’ai réalisé un travail visant à évaluer les connaissances d’un échantillon de pédiatres belges francophones sur le thème des nutriments du régime végétarien, l’impact de ce dernier sur la santé et la faisabilité dans les étapes critiques de la vie telles que la maternité, l’enfance et l’adolescence.

Les résultats montrent que les connaissances des pédiatres participant à l’enquête sont insuffisantes pour conseiller les familles qui ont fait ce choix. Ce manque d’information s’explique en partie par l’absence, ou la quasi-absence, de formation pendant le cursus académique et la formation continue. L’absence de lignes directrices nationales visant à donner des outils pratiques aux pédiatres pour éviter les carences chez les enfants peut être une autre raison. Malgré les limites de ce travail, ces résultats sont comparables avec ceux obtenus par d’autres études dans d’autres pays.

Sur le même thème