Étudier, promouvoir, coordoner et informer sur les alimentations végétales et la santé.

Thèses de santé en France en 2015

2 thèses de santé sur les alimentations majoritairement végétales ont été soutenues en France en 2015.

Faculté : Aix-Marseille

Directeur de thèse : Dominique Jourdheuil-Rahmani

Lien : –

Résumé : Première partie : Étude des principales étiologies et conséquences de la dénutrition du sujet âgé. Présentation des modalités de traitement, dont l’enrichissement de l’alimentation et l’utilisation de compléments nutritionnels oraux. Cas particulier de la sarcopénie et de sa prise en charge.Deuxième partie : Définition du végétarisme, étude des risques de carences en micronutriments. Analyse des effets bénéfiques de ces régimes concernant diverses pathologies. Conseils à l’officine pour équilibrer un régime végétarien.

Faculté : Lyon

Directeur de thèse : Joëlle Goudable

Lien : –

Résumé : Le végétarisme est l’un des particularismes alimentaires le plus répandu dans le monde, l’Inde comptabilisant une grande majorité de ses adeptes avec plus de 440 millions de végétariens. Les motivations conduisant à l’adoption de ce régime sont nombreuses et souvent associées : considérations éthiques, environnementales, religieuses et/ou préoccupations de santé. Lorsqu’il est bien conduit, un régime végétarien semble tout à fait approprié en termes d’apport en micronutriments. Bien qu’excluant l’apport de chair animale, ce mode d’alimentation offre de nombreuses sources alimentaires pouvant garantir l’équilibre nutritionnel. Certains d’entre eux nécessitent tout de même une surveillance rapprochée, tels que la vitamine B12, la vitamine D, le calcium et le fer, afin d’éviter les risques de carence. Il peut être parfois nécessaire de mettre en place une supplémentation afin d’éviter ces carences et leurs conséquences. Suivant les périodes de la vie, enfants ou adolescents, femmes enceintes ou allaitantes, ou encore personnes âgées, les apports nutritionnels conseillés évoluent. Aussi, l’adoption d’un régime restrictif tel que le végétarisme doit s’accompagner d’une attention spécifique afin d’adapter les apports aux besoins. Le cas échéant, le recours à des professionnels de santé et de nutrition peut s’avérer nécessaire à des fins d’accompagnement, de conseil et de surveillance.

Sur le même thème